Retour au montage de l'ébénisterie
Retour à l'accueil

Schémas électroniques
(voir aussi les modifications après essais)

Note : certains schémas et dessins de cette page sont des copies de la revue électronique "le haut-Parleur".Je me permets de les publier, les numéros d'où ils proviennent étant définitivement indisponibles.
Si cette pratique vous semble illégale ou vous choque, merci de me contacter

Le schéma de l'ampli, à base de LM3886.
La broche 8 du C.I. est commandée par un petit circuit de retard à la mise en route et avance à l'extinction, pour éviter les fameux "cloc" dans le HP (commande par le point S).
schéma ampli 
nomenclature
le plan d'implantation des composants
ATTENTION : le point S n'est pas une sortie  !!!
(voir ci-dessus)
implantation
le typon du circuit imprimé.
Dimensions réelles : (63 x 33) mmtypon


L'alimentation ±30v.
Ne pas oublier le point S qui commande la temporisation.
alim ±30v
schéma alim L'alimentation ±15v.

L'important n'est pas la valeur 15,00 volts en elle-même, mais l'égalité des valeurs absolues positive et négative.
Le niveau 15v permet de se situer en-dessous de la valeur maximum admissible par les circuits intégrés alimentés, et de limiter la chute de tension - donc l'échauffement - dans les régulateurs LM317 et LM337. J'ai préféré ces régulateurs ajustables, parce que des simples LM7815 et 7915 ne supportent pas un tel différentiel.
Circuit imprimé regroupant l'alimentation ±30v pour l'ampli et ± 15v pour le préampli.
Le différentiel de tension important entre l'entrée et la sortie des régulateurs impose de leur adjoindre un dissipateur thermique.
On obtient un réglage assez précis en manoeuvrant les résistances ajustables, un voltmètre étant placé en sortie. Faire le réglage "à chaud" de préférence, 5 minutes après avoir mis sous tension.
composants alimtypon alim

Le schéma du préampli/correcteur (clic droit pour agrandir)
schéma du préampli/correcteur
Entrée à impédance élevée. Le gain de l'étage d'entrée est réglable par le potentiomètre de 100kΩ et peut être ajusté en fonction du niveau d'entrée. On peut aussi jouer ainsi sur le niveau de saturation. On trouve ensuite l'étage de correction à trois bandes : graves, médiums, aigus, que l'on trouve sur la plupart des amplis de marque. Le dernier étage fabrique la distortion, pas trop agressive grâce à une combinaison de diodes à seuils différents.
Un commutateur permet de mettre la distorsion en fonction ou de la désactiver. En position "linéaire", on retrouve un son non-déformé. Le réglage du niveau de sortie se fait par un potentiomètre de volume, à variation logarithmique bien évidemment.
Pour les 5 potentiomètres, j'ai choisi des modèles CERMET, plus chers mais qui évitent les crachouillis désagréables qui sont inévitables sur les modèles carbone au bout de quelques mois d'utilisation.
Ci-dessous, le typon du circuit imprimé du préampli-correcteur, et le plan d'implantation des composants (voir modifs)
typon du préampli
Schéma de câblage
plan d'implantation et câblage

La prise casque est précédée d'un atténuateur.
Prévoir des résistances 1W.
L'entrée est reliée à la sortie de l'ampli, et la sortie se fait sur la prise du casque, un jack stéréo avec coupure RT (difficile à trouver !) qui permet de déconnecter le haut-parleur et mettre en fonction l'atténuateur en branchant le casque.
atténuateur
sérigraphie Et pour finir, la sérigraphie de la face avant.
A imprimer sur un film adhésif blanc opaque spécial imprimante.



Retour au montage de l'ébénisterie
Retour à l'accueil