retour à l'accueil
Les essais

fini



Le premier branchement s'est effectué avec une certaine appréhension !
Pas de bruit bizarre à la mise sous tension, pas de fumée, pas d'échauffement... continuons !

Branchement d'une guitare (ben oui, tant qu'à faire...) :
Bon, tout a l'air OK, j'entends une très légère ronflette ;o)
Quelques ajustements tout de même m'ont parus nécessaires :

1. Après plusieurs montages/remontages de la platine-avant pour les réglages et modifications, le potar de médiums est devenu inopérant. Les flexions successives avaient fini par casser la patte du curseur. J'ai réparé mais j'envisage - et je conseille - de fixer une équerre entre le circuit imprimé et la platine pour éviter de rencontrer à nouveau ce problème ultérieurement, surtout que ces potentiomètres cermet ne sont pas donnés !

2. A volume maxi, j''ai observé au bout de quelques heures de fonctionnement une certaine vibration parasite de l'ensemble : Resserrage des boulons de fixation du haut-parleur, en y interposant une rondelle grower (rondelle fendue) pour éviter le desserrement suite aux vibrations.

3. Le filtrage de l'alimentation est sans doute aussi responsable du léger défaut de dynamique à très fort volume. Il est vrai que les condensateurs de 4700 µF c'est vraiment limite, il en faudrait 2 de 10 000 µF sur chaque voie (+ et -) pour être tranquil. Mais le prix de ces condensateurs est tout de même dissuasif, alors pour le moment...

4. Des utilisateurs m'ont fait remarquer que l'effet disto est un peu juste. On peut facilement augmenter la saturation sans affecter le canal "clean" en plaçant en série avec le réseau de contre-réaction (diodes/résistances) une résistance de valeur élevée, disons par exemple 220 kΩ pour commencer, et ajuster cette valeur à l'oreille. La modif est sans conséquences sur le typon, il suffit de souder cette résistance sur le câble de liaison entre le commutateur et le circuit imprimé, au point repéré "disto", sur le circuit ou directement sur le plot central du commutateur (voir RX en rouge sur le schéma).

5. Note concernant le haut-parleur : je conseille évidemment à tous ceux dont le budget le permet d'opter pour un HP dédié à la guitare, Celestion ou Eminence par exemple.
Mon choix personnel étant de limiter au maximum le prix de revient, j'ai préféré un HP pour voiture, qui ont toujours une impédance de 4Ω ce qui permet d'obtenir la puissance maximale que l'ampli peut délivrer. Cela dit, le rendement des HP guitare (toujours en 8Ω) étant supérieur,  le niveau sonore sera peu différent.
Le tweeter semble inefficace ou en tout cas intervient très peu. Je l'avais prévu parce que j'en avais un en rab, et selon le choix du HP il peut être utile ou non. En choisissant un HP pour guitare, il sera évidemment inutile.


Voir les schémas électroniques Retour à l'accueil